Les Treize Desserts Tradition Provençale

Les Treize Desserts Tradition Provençale

Selon la tradition, une table provençale doit être dressée sur trois nappes blanches, avec trois bougeoirs, symbole de la Trinité, et l’assiette de blé de la Sainte Barbe, symbole du renouveau, sont disposés alors les Treize desserts, évoquant le Christ et les douze apôtres, lors de son dernier repas : la cène.

Jésus, personnifié par la pompe à huile du côté d’Aix ou la fougasse à Avignon et à Arles. Autour de lui les quatre mendiants : noix ou noisettes, amandes, figues sèches et raisins secs représentent, par leur couleur, les habits des moines appartenant aux quatre ordres religieux ayant faits voeux de pauvreté : augustins, carmes, franciscains, dominicains. Le nougat blanc et le nougat noir incarnent les pénitents noirs et blancs.
Les oranges et dattes rappellent l’Orient : l’origine des rois mages. S’ajoute des fruits confits ou de la pâte de coing selon la région (calisson d’Aix, fruits confits d’Apt). Ainsi que quelques fruits frais : Melon de Noël (appelé verdau), pommes et poires.
Ces treize desserts seront accompagnés d’un vin cuit. Il existe quelques variantes.
Chaque famille apporte un peu sa touche personnelle dans le décor, la présentation.
Cette tradition qui perdure depuis des décennies traverse les âges sans une ride, car à chaque époque son style.

Un exemple de table de Noël, très tendance, inspiré par l’Atelier-Galerie du peintre John Gormsen.

Le Fondant au Chocolat Noir Guanaja, Sirop de Gingembre

Le Fondant au Chocolat Noir Guanaja, Sirop de Gingembre

Recette de dessert proposée par le chef Julien Charvet de Concept Chef.

Ingrédients

Pour 6 personnes :

200 gr de chocolat noir Guanaja 71%
150 gr de beurre
4 œufs + 4 jaunes d’œufs
150 gr de sucre
100 gr de farine
10 gr de gingembre frais

Préparation

Faire fondre le beurre et le chocolat ensemble dans un cul de poule au bain-marie.
Blanchir les jaunes d’œufs avec 100 gr de sucre et 100 gr de farine.
Monter les blancs en neige.
Mélanger le tout délicatement.
Chemiser (beurre fondu au pinceau et farine) 6 ramequins, les laisser quelques minutes au frigo pour figer le beurre.
Remplir les ramequins avec le mélange, enfourner 7 min à 200°C.
Le moelleux doit être dur à l’extérieur et coulant à l’intérieur.
Éplucher et couper le gingembre en petits dés, faire réduire 50 gr de sucre, 25 cl d’eau et le gingembre pour obtenir un sirop.

Magret de Canard au Poivre de Séchouan

Magret de canard au poivre de Séchouan

Recette de plat proposée par le chef Julien Charvet de Concept Chef.

Ingrédients

Pour 6 personnnes :

4 magrets de canard
20 cl de vinaigre balsamique
Poivre de Séchouan
20 cl de fond blanc de volaille
500 gr de carottes
20 gr de sucre
75 gr de beurre
1 poignée de noisettes concassées
1 botte de ciboulette
Sel, poivre

Préparation

Tailler un quadrillage sur la peau des magrets et les assaisonner.
Les cuire sans matière grasse côté peau dans une sauteuse bien chaude, les retourner au bout de 7 min pour obtenir une coloration sur toute la surface du magret.
Réserver les magrets mi-cuits.
Enlever la moitié de la graisse de la sauteuse, déglacer avec un peu de fond de volaille, ajouter le vinaigre et le poivre de Séchouan, laisser réduire jusqu’à obtention d’une consistance sirupeuse.
Faire revenir les carottes coupées en sifflet au beurre, légèrement saupoudrées de sucre, elles doivent être croquantes et brillantes, ajouter les noisettes concassées et la ciboulette ciselée.
Au moment de servir, finir la cuisson des magrets au four à 180°C pendant 5 minutes.

La Brandade de Morue Minute, Croûtons à l’Ail

La Brandade de Morue Minute, Croûtons à l’Ail

Recette d’entrée proposée par le chef Julien Charvet de Concept Chef.

Ingrédients

Pour 6 personnes :

300 gr de cabillaud (morue)
20 gr de fleur de sel
50 cl de crème
600 gr de pommes de terre
3 gousses d’ail
20 cl d’huile d’olive
200 gr de chapelure
3 feuilles de laurier
1 branche de thym

Préparation

Saler le cabillaud avec la fleur de sel et le conserver au frigo pendant minimum 30 minutes.
Cuire les pommes de terre épluchées et rincées abondamment. Éplucher l’ail et le hacher très finement.
Faire revenir l’ail haché dans un filet d’huile d’olive, ajouter les pommes de terre cuites, les écraser.
Dessaler le cabillaud (morue), le blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante avec les feuilles de laurier et la branche de thym, l’égoutter, l’ajouter aux pommes de terre.
Fouetter le tout en ajoutant la crème. Monter à l’huile d’olive.
Garnir des petits ramequins avec la brandade.
Saupoudrer de chapelure et enfourner à 200°C, 10 minutes environ.
Frotter des croûtons de pain avec une gousse d’ail.

Concept Chef / Julien Charvet

Concept Chef / Julien Charvet

Concept Chef
Halles Centrales d’Avignon

Concept Chef / Julien CharvetLe chef Julien Charvet vous propose de découvrir un menu qui rend hommage au sud de la France. Grand voyageur et curieux de nature, il maîtrise l’amalgame subtil entre les produits du terroir et les saveurs d’ailleurs. Ancien propriétaire des restaurants La Cuisine, Extramuros et Péché de la Gourmandise, c’est en 2008 qu’il créé Concept Chef : des cours de cuisine basés sur l’échange et la rencontre. En plein coeur de l’effervescence et des parfums des Halles, il partage son savoir-faire et son amour pour la cuisine traditionnelle tout en réveillant l’épicurien qui sommeille en vous : menu foie gras, vendredi sushi, menu autour du gingembre, des épices ou même, des recettes improvisées autour des ingrédients choisis le matin même… Assister à un cours de cuisine orchestré par Julien Charvet permet de renouer avec les grands classiques de la gastronomie française tout en découvrant de nouveaux arômes.

Concept Chef
Place Pie, Avignon
06 25 36 12 40
www.conceptchef.com

Isoline Fontanille / Maître Santonnier de Père en Fille

Isoline Fontanille

C’est à Pujaut que nous avons rencontré Isoline Fontanille. Après avoir fait ses études d’art plastique à Aix-en-Provence, elle se dirige tout naturellement vers le travail de santonnier, un métier qu’exerçait déjà son père par passion. Cela fait maintenant douze ans qu’elle façonne des santons en argile d’une taille variant de neuf à douze centimètres.


Pleine d’entrain et d’une grande sensibilité artistique, elle sait donner une touche de modernité à ses santons, tout en respectant les scènes et personnages traditionnels de la crèche provençale.

Avec minutie, elle s’applique à faire vivre chacun de ses santons qui ont tous une identité propre : chaque détail est mûrement réfléchi; chaque couleur est choisie avec une extrême justesse.

Son secret réside entre autres, dans le fait qu’elle emploie pour peindre des pigments naturels : la lumière est alors mieux captée et donne au santon un aspect à la fois mat et velouté. En les observant, on a l’impression qu’ils prennent vie. Les expressions de leur visage sont si finement travaillées que l’on perçoit totalement leur émotion. Les plissés, dentelles et boutis des costumes sont d’un parfait réalisme. Ses santons évoluent au fil du temps, les positions changent : le chasseur de lapin devient chasseur de grives; la vieille Arlésienne debout, s’assoit pour porter au creux de sa main les offrandes que l’on donne au nouveau-né. Chaque santon a son histoire : le gardian à cheval, le sourcier, la « ravie », la marchande de brousse… Isoline crée de nouveaux personnages tous les ans. Cette année, ce sera Frédéric Mistral, Saint Jacques de Compostelle, le Vagabond, la poissonnière et bien d’autres; ainsi que de nouvelles scènes, des animaux comme des chèvres, taureaux, flamants roses, ânes, béliers, lapins…

N’hésitez pas à rencontrer, sur les marchés, cette artiste : vous pourrez notamment retrouver Isoline au marché de Noël en Avignon. Pour vos commandes, elle fait aussi de la vente directe tout au long de l’année.

Valérie Micheaux / Sculpteur & Peintre en Décor du Patrimoine

Valérie Micheaux

Valérie Micheaux fait partie de ces personnes talentueuses qui impressionnent par leur diversification artistique. Elle passe d’un univers de restauration et de reconstitution de décors du patrimoine à la décoration d’intérieur ou, dans un tout autre univers, à la création de sculptures ludiques…

Peut-on commencer par dire que vous êtes une vraie “touche-à-tout” ?

Oui, à une condition absolue : qu’il soit complété par ‘‘passionnée-animée-par-ledésir-de-devenir-spécialiste’’, bref d’être en tension vers la maîtrise et pourquoi pas l’excellence. Je suis dans une quête perpétuelle d’absolu, animée par un souffle intérieur qui invite au renouveau.

Quand avez-vous débuter la sculpture de métal ?

Rencontrer le métal a été une rencontre personnifiée, premier janvier d’une année charnière : 2006, Paris, le ciel gris et concentré. Une rencontre comme programmée depuis longtemps dans un endroit mystérieux de ma vie (à l’âge de 14 ans, je voulais passer un CAP de ferronnerie d’art). Mes premières ventes aux côtés du magnifique travail de Eberhard Linke, grâce à un galeriste qui a repéré mon travail. Pause de deux ans pour ma formation de Peintre en décor du Patrimoine en l’Ecole d’Avignon. Puis Arles, qui m’invite à exposer. Aujourd’hui, généreusement accueillie dans l’atelier du ferronnier d’art Laurent Labat, je suis rentrée dans un réel approfondissement en terme de savoir-faire (savoir-fer). Cette matière me séduit toujours plus et m’apprend à être profondément à l’écoute de mon ressenti pour en faire une alliée. Elle est envoûtante par la relation qu’elle entretient avec le feu : la forge, les
étincelles, la fusion …

Les animaux sont une source d’inspiration importante pour vous ?

Oui, une source d’inspiration infinie : c’est le thème de la Vie. Si j’ai passé une agrég de sciences, c’est parce que je suis admirative de la beauté, l’inventivité et la perfection de la nature. Voyez la place faite aux animaux dans l’histoire de l’humanité : Egyptiens, chamans, textes bibliques, symboliques et légendes médiévales, contes enfantins, ils sont partout et sont riches de significations passionnantes.

Vous arrive-t-il de réaliser des commandes spécifiques pour des clients ?

Oui, s’opère alors une magique alchimie, par la confiance totale du client pour l’artiste et l’écoute sensible de l’artiste pour le client. Il y a quelque
chose de hautement précieux pour moi, humainement, dans la rencontre avec cette personne qui, par son coeur, honore véritablement mon travail. Il est
cependant vital de créer pour créer, de façon pure, de façon libre.

Quels sont vos projets futurs : expositions, projets de restauration, créations, installations…?

Une première pièce qui s’apprête à partir à la fonderie de bronze, pièce particulière, car annonçant l’évolution de mon travail vers le mythe et le rêve.
L’original est déjà réservé par un autre grand personnage de l’art dans le Vaucluse. Je travaille sur un projet pour les jardins, mais il est trop tôt pour en parler. Je restaure des peintures murales de la chapelle de La Bastide des Jourdans. Je suis aussi habitée par la joie de travailler dans le sacré…et espère redonner, à mon humble mesure, un peu de sens à ce monde en perdition, qui a oublié ce qui est sacré. Chantier-Atelier-chantier-Atelier…
Savoir laquelle de mes deux activités est l’inspiration ou l’expiration, c’est un mystère pour moi-même que j’admire juste et je savoure.

Où peut-on admirer vos sculptures dans la région ?

Pour moi qui apprécie peu les sentiers battus, un grand homme d’Avignon, talentueux et exigeant, à l’oeil affûté : Gérard Guerre, m’a fait le cadeau d’inviter mon travail dans sa galerie d’antiquité. Il a perçu immédiatement que mes oeuvres résonneraient avec ses sélections d’objets précieux, de miroirs anciens et délicats. C’est comme s’il avait senti mon amour pour le patrimoine sans même savoir que mon autre métier consiste en la restauration des peintures murales anciennes.

Coordonnées Contact :
Valérie MICHEAUX
www.valeriemicheaux.com
www.afleurdemur.com

Laurent Durier / Peintre

Laurent Durier

Meubles actuels, luminaires grandioses, tissus précieux, objets aux lignes parfaites… C’est dans un écrin résolument contemporain que nous allons à la rencontre d’un des derniers artistes à s’être installé dans la cité papale. Rencontre avec un homme de goût qui créé et s’entoure de belles choses…

Le Grand Déclic

Dès que l’on rencontre Laurent Durier, on ressent son profond amour pour l’art. Et pourtant… Bien que ce dernier peigne depuis l’âge de 8 ans, ce n’est que très tardivement, après ses études de pharmacie, de droit, d’histoire de l’art puis de notariat, après avoir exercé le métier de notaire durant trois ans, après toutes ces tentatives “de vie normale”, qu’il abandonnera tout pour se dédier entièrement à sa passion, la peinture. Est-ce que ce sont les encouragements de sa femme ou le temps de réflexion qui lui ont fait accepter l’évidence ? Mystère. Ce que l’on sait en revanche, c’est que Laurent Durier manquait sérieusement d’idées pour se convaincre qu’il n’était pas destiné à affronter ce qu’il y avait au plus profond de lui, son envie de créer.

Artiste International

Les premières oeuvres de l’artiste se font rapidement remarquer par un galeriste lyonnais et seront rapidement exposées dans plusieurs galeries de France et des États-Unis. Le secret de ce succès ? Laurent Durier n’attend pas paisiblement l’inspiration : il la provoque ! De nature rigoureuse, il passe de longues heures et s’acharne afin d’obtenir quelque chose de profond… “Ce n’est pas toujours facile, pas toujours du plaisir de peindre.” À force de repousser ses limites, de jouer avec les textures et les matières, ses expériences l’ont amené par hasard, à déjouer les lois de la nature en mélangeant
huile et eau. En effet, il a découvert une technique mixte, alliant peinture à huile, acrylique et résine à l’eau, le tout mélangé de pigments et de poudres de métaux oxydés par des acides. Le résultat est surprenant : les couches successives de glacis superposées font ressortir les couches supérieures pendant que l’oxydation du cuivre laisse apparaître des teintes bleutées, donnant une profondeur et une certaine transparence à l’ensemble de ses œuvres.

Autant dans la forme que dans le fond, l’artiste est pudique et choisit de ne pas tout dévoiler. Ayant comme thématique de départ le corps et le mouvement, il explore un sujet très complexe, celui de l’homme, de ses relations humaines et plus particulièrement de la complémentarité homme-femme. Abstraites et figuratives, ses œuvres portent un regard sur le fait de porter des masques pour se préserver du regard des autres.

“Je travaille beaucoup sur cette idée que les gens jugent la première image. La quasi-obligation de conformisme et de mimétisme tend vers une standardisation inquiétante. Être soi, tout simplement, être stable, rester droit, apparaît alors comme un véritable combat au milieu de la foule.”

La grande sensibilité musicale de Laurent Durier est complémentaire et essentielle à son processus de création. Il travaille en ce moment sur une série, où les pinceaux sont remplacés par des secousses infligées aux toiles : les matières sont alors fixées par des vibrations. Tel un chef d’orchestre, l’artiste donne le tempo alors que les matières créent, tout comme les musiciens, la magie de la composition. Bien qu’il maîtrise le geste, le résultat est toujours une surprise et ne dépend pas de lui.

“Je travaille beaucoup sur cette idée que les gens jugent la première image. La quasi-obligation de conformisme et de mimétisme tend vers une standardisation inquiétante. Être soi, tout simplement, être stable, rester droit, apparaît alors comme un véritable combat au milieu de la foule.”
Autant dans la forme que dans le fond, l’artiste est pudique et choisit de ne pas tout dévoiler. Ayant comme thématique de départ le corps et le mouvement, il explore un sujet très complexe, celui de l’homme, de ses relations humaines et plus particulièrement de la complémentarité homme-femme. Abstraites et figuratives, ses oeuvres portent un regard sur le fait de porter des masques pour se préserver du regard des autres.

Et comme le talent frappe souvent plus d’une fois la même personne, Laurent Durier est également très créatif lorsqu’il s’agit d’architecture intérieure. “Je n’ai pas envie de me priver de rien. Composer une toile ou un décor fait appel aux mêmes choses, aux mêmes sens.” Par l’intermédiaire de son magasin, Lignes Contemporaines, il propose une sélection de meubles design et aide ses clients à créer un univers qui leur corresponde. Bien qu’il éprouve un besoin viscéral de se retrouver face à ses toiles, c’est également dans l’échange, le partage et les rencontres humaines qu’il puise son équilibre.

À peine 10 ans de carrière de peintre et déjà tout un bagage artistique derrière lui, Laurent Durier prouve que c’est vital de faire ce qu’on aime, ce qui nous inspire. Ses œuvres touchantes, petits moments arrêtés sur des scènes de la vie, rappellent que pour vivre pleinement, il faut avoir le cran d’être soi et le courage d’être vrai.

Recette de la Tapenade

Recette de la Tapenade

La tapenade est une spécialité provençale qui se prépare à partir d’olives et de câpres d’où l’origine de son nom : en provençal le mot “tapeno” signifie câpres. Cette délicieuse pâte est le plus souvent dégustée à l’apéritif, notamment sur un canapé, sur une tranche de pain grillée ou en accompagnement de légumes.

Ingrédients

250 gr d’olives noires dénoyautées
5 filets d’anchois
50 gr de câpres égouttées
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
Le jus d’un citron
Poivre du moulin

Préparation

Écraser les olives jusqu’à l’obtention d’une pâte.
Faire de même avec les câpres et les filets d’anchois.
Mélangez les ingrédients pillés et montez le tout à l’huile d’olive comme pour une mayonnaise.
Poivrez et ajoutez le jus de citron.

Où Acheter les Produits de l’Olive en Avignon ?

Où Acheter les Produits de l’Olive en Avignon ?

Les adresses de l’olive et de ses produits, des huiles de très grandes qualité, des idées cadeaux.

Serge OlivesSerge Olives

4 générations dans les olives ! Bien que vous y retrouviez un choix d’huiles d’olive ainsi que des tapenades, la spécialité de ce commerçant reste les olives de table dont lui seul a les secrets d’assaisonnements. Des étalages riches en couleurs, une famille souriante pour vous conseiller et tant de variétés d’olives qu’il en est difficile de faire un choix !

Ouvert tous les matins (sauf le lundi)
De 6h à 13h30 la semaine et
de 6h à 14h le week-end
Marché couvert des Halles,
place Pie, Avignon
04 90 27 37 90

Les OlyviersLes Olyviers

L’oenologue et oléiculteur Alexandre Gerbe vous propose de découvrir son huile d’olive d’appellation A.O.C. Baux de Provence : l’Alexandre. C’est dans un respect d’une culture biologique que l’oléiculteur entretient ses oliviers dont la particularité est de provenir d’origines diverses (Grèce, France Italie, Espagne…). Il n’en est qu’à sa deuxième récolte et pourtant, l’Alexandre est une huile d’exception qui saura séduire les fins palais.

Marché couvert des Halles,
place Pie, Avignon
Chemin du Sault de Roland, Tarascon
04 90 82 64 14

Oliviers & CoOliviers & Co

Une boutique spécialisée dans les produits à base d’huile d’olive : vous y découvrez une grande sélection d’huiles d’olive, de produits en bois d’olivier, des tapenades et même une ligne de soins écologiques et biologiques à l’huile d’olive !

19, rue St Agricol, Avignon
04 90 86 18 41
www.oliviers-co.com

Les Délices du LuberonLes Délices du Luberon

Le magasin en intra-muros de la célèbre fabrique de tapenades vous accueille pour des dégustations de
tapenades, d’olives et d’huiles d’olive… Vous serez séduits par leurs spécialités, primées lors du Concours
Général Agricol de 2009 !

20, place du Change, Avignon
04 90 84 03 58
www.delices-du-luberon.fr

L’Épicerie

L’épicerie fine vous propose son choix d’huile d’olive du moulin de villevieille, avec son huile A.O.C. de Nîmes (légèrement poivrée); l’huile Bio de la maison Pasquier. De jolis conditionnements, avec la maison « à l’olivier » pour vos idées cadeaux.

2, avenue de Verdun, les Angles
04 90 16 06 61

L’Échoppe du PalaisL’Échoppe du Palais

C’est à deux pas du Palais des Papes que cette jolie boutique propose une grande sélection d’huile d’olive de la région dont des huiles A.O.C. des Baux de Provence ainsi que des huiles aromatisées aux truffes, au basilic, au citron que vous pouvez “customiser” à votre guise… Un concept original qui propose de goûter les différentes huiles, de choisir celle que l’on préfère et de sélectionner son format de contenant. À découvrir sans tarder !

32, rue de la Balance, Avignon
04 90 85 72 25

Épicure Saint-MarcÉpicure Saint-Marc

Au pied de l’église de la collégiale, vous trouverez dans cette épicerie fine des huiles d’olive régionale, comme celle du château d’Estoublon et du domaine de la Magnanerie; de l’huile bio, truffée, aromatisée, ainsi que de nombreux délices de la gastronomie française.

10, place St Marc,
Villeneuve-lez-Avignon
04 90 25 38 30

Moulin à HuileMoulin à Huile

Une sélection d’huile d’olive du moulin de la Chartreuse, avec deux cuvées : la traditionnelle et l’A.O.C. Provence. Un vaste choix de produits provençaux : tapenade, pistou provençal, condiments… Une gamme de cosmétique à base d’huile d’olive : crème pour le corps, les mains, le visage, shampooings, et savons…
Le petit plus : accueil chaleureux et nombreuses idées cadeaux.

74, rue de la république,
Villeneuve-lez-Avignon
04 90 25 45 59
www.moulindelachartreuse.com

Sur le Marché de VilleneuveSur le Marché de Villeneuve

Tous les jeudis sur le marché, vous retrouverez la famille Pardini : avec son large choix d’olives noires, vertes, natures ou aromatisées, ainsi que des préparations culinaires comme la tapenade; les dents d’ail pour vos apéros. Vous pourrez aussi acheter votre huile d’olive première pression à froid. Petit plus : très convivial !

Le jeudi matin
Place Charles David,
Villeneuve-lez-Avignon

Variétés d’Olives Cultivées dans le Vaucluse et le Gard

Variétés d’Olives Cultivées dans le Vaucluse et le Gard

L’huile et les parfums réjouissent le cœur, telle la douceur d’un ami dont le conseil vient du cœur.

Livre des proverbes

Aglandau

Également appelée “Verdale de Carpentras”, elle est la variété dominante du Vaucluse. Il y a de bonnes chances que vous ayez déjà goûté à son huile aromatique, aux notes subtiles d’amande et d’artichaut.
Utilisation : olives de table vertes et huile.

Négrette

Zone de culture dans l’Ardéche et le Gard. Sa particularité tourne autour d’arômes de type fruité mûr, amandes, noisettes avec un léger retour poivré.
Utilisation : huile

TancheVariétés d’Olives Cultivées dans le Vaucluse et le Gard

On appréciera ses parfums délicats de pomme verte et noisette. Cultivée au sud de la Drôme et au nord du Vaucluse.
Utilisation : olives noires de Nyons (AOC), tapenade, huile d’olive de Nyons (AOC).

Verdale

Essentiellement cultivée dans l’ Hérault et l’est du Gard. Arômes de noix fraîche, verdure et pomme.
Utilisation : huile et olives vertes.

Picholine du Languedoc

Variété autorisée à porter l’AOC huile d’olive de Nîmes. Employée pour l’olives vertes de table et l’huilerie. Ses arômes de prune, fruits exotiques, verdure et vanille sont reconnaissables.
Utilisation : olives vertes de table et huile.

Quelques chiffres

En France : 30 000 oléiculteurs cultivent les oliviers répartis dans les 13 départements méditerranéens. Il y a plus de 220 mouliniers (extraction de l’huile des olives) et plus de 30 confiseurs (préparation des olives de table). 14 moulins de Vaucluse ont l’appellation A.O.C Huile d’olive de Provence.