Loheem (à prononcer lo-im) n’est pas la réinterprétation fanatique du club de foot régional. Au-delà de cette blague de mauvais goût (comme le titre de cet article), Loheem est une artiste d’un nouveau genre. Récit.

LoheemLoheem c‘est une fille d’aujourd’hui, la parfaite girl-nextdoor de tous les films américains incarnée en jeune demoiselle de Vacqueyras. Car oui, si notre région fait parler d’elle pour ses vins, certains artistes sortent du lot et c’est bien évidemment son cas. Ses mélodies pop folk teintées de guitares pincées font d’elles une des héritières des Yael Naim, Blonde Redhead, Alela Diane ou encore Cocorosie. Et comme la première citée, c’est en illustrant des publicités que sa notoriété naît puis s’étend. “Pentax” et plus récemment “Mercurochrome” lui font confiance, notamment pour sortir d’une image vieillissante. Son tube “Colorfield” tente ainsi, avec chaleur et amour, de nous faire oublier le terrible “Merchurochrome, le pansement des héros”. Le pari est osé, mais rien ni personne ne semble lui résister. Car en “artiste moderne”, c’est en participant au concours Noomiz (sorte de “nouvelle star” du web qui permet à chaque internaute de voter pour son artiste favori) qu’elle se fait remarquer. Elle séduit en chansons une catégorie d’internautes qui n’hésitent pas à la plébisciter et à la propulser en tête de ce classement pendant presque dix semaines consécutives. Az (partenaire du concours) flaire le bon coup et l’engage immédiatement. Son premier EP “Colorfield” sort au début de mai et se retrouve en téléchargement sur les plateformes comme iTunes au même moment.

LoheemSon parcours et son immersion accélérée dans ce monde musical ne lui font pas oublier ses origines, mais point de grosse tête à l’horizon. Pour la belle, l’essentiel reste de prendre du plaisir. Ainsi, ses chansons sont à son image, simples et douces. En anglais ou en français, elles font l’éloge des filles amoureuses, de ce sentiment de nostalgie de l’enfance…

Loheem en 5 chiffres clefs

  • 1984 : son année de naissance à Avignon.
  • Mai 2010, son inscription sur NOOMIZ.
  • 1ère du top 100 sur le site NOOMIZ de septembre 2010 à février 2011.
  • Mars 2011 : elle signe chez AZ.
  • 25 avril : iTunes, Deezer, la Fnac et tous autres bons disquaires lancent la vente de l’artiste.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser une Réponse