Les Halles d'Avignon carte postale ancienne

Le ventre d’Avignon est situé depuis des temps immémoriaux dans le vieux centre historique de la ville, sur la ‘‘place Pie’’ qui fût créée en 1563 au nom du pape régnant. D’abord, le marché aux légumes était en plein air avant d’être abrité dans la construction en pierre de Jean Baptiste Franque.
Seule la tour sera sauvée et reste en témoignage de cette belle bâtisse démolie en 1893. Haut lieu de rencontre, cette place si vivante et caractéristique de l’art de vivre de la ville a inspiré le peintre avignonnais Grivolas qui immortalisa l’ambiance du quartier à travers ses peintures.


Le grand jour d’inauguration des Halles centrales fut fixé le 25 septembre 1899. La construction reflétait bien l’époque industrielle, avec sa structure métallique et ses volets pour abriter les étals. Quatre-vingts ans plus tard, on réfléchit à un projet qui réponde aux impératifs des années 60. Halles parking et zones piétonnes : les deux nouveaux atouts au service du commerce traditionnel, puis une circulation plus aisée à l’intérieur et des étals qui puissent être personnalisés. Reconstruites à l’emplacement exact (68 mètres de long, 40 mètres de large et 20 mètres de haut), elles seront ouvertes le 2 avril 1974.

Nouveau visage organisé, nouveaux étals qui permettent de mettre en valeur le marché provençal avec les agrumes tout frais livrés dès l’aurore, les grandes variétés d’olives, de pommes de terre, d’oignons, fleurs, toutes les sortes de pains, l’épicerie fine, les produits bio, les traiteurs : on peut tout s’y procurer. Lieux de rencontres aussi avec les buvettes et les tables de cafés pour déguster les huîtres et goûter les dernières vendanges. Le samedi ou le dimanche on s’y rend également pour découvrir les recettes des chefs étoilés de la région qui cuisinent avec vous et sous vos yeux les produits du terroir. C’est bien le lieu à connaître pour découvrir les senteurs et les saveurs qui caractérisent nos vergers provençaux. On y fête la truffe, le vin, la cuisine et les produits locaux ou même exotiques !

De nouveaux travaux d’amélioration sont en cours pour faciliter la circulation et le stationnement à l’entour. La disparition des bus fait partie du plan de réaménagement nécessaire pour lui redonner un air de marché sous les platanes et les travaux qui devraient s’achever à l’automne offriront une nouvelle esplanade devant les Halles, la place Pie et la tour St Jean. À noter que le la place de parking est offerte pendant une heure par les commerçants.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser une Réponse