Vincent Taiani

Tourné vers l’art depuis toujours, il était normal que Vincent Taiani commence des études de dessin industriel et d’arts plastiques avant d’obtenir son diplôme en arts appliqués. Dès sa sortie d’école, on lui propose un poste d’enseignant au lycée professionnel de Sorgues. Cette situation avantageuse lui permet de poursuivre une carrière dans les médias visuels et de consacrer du temps à ses travaux artistiques. Professionnellement, ce graphiste en freelance est émerveillé par ce travail international et sans frontières qui le pousse à se surpasser. Les différents projets sur lesquels il travaille l’amènent à porter un regard nouveau sur les possibilités créatives dans les médias. Il s’offre même le luxe de choisir des clients pour qui il s’investit afin d’offrir un travail de qualité en rapport avec ses compétences. Dernier client en liste : rien de moins que la collaboration à la réalisation du site internet de Naf Naf. (www.nafnaf.com)

Un artiste contemporain fasciné par l’image.

Les travaux personnels de Vincent Taiani se suivent mais ne se ressemblent pas. Son état d’esprit et ses influences, bien que toujours très rock et issus de la culture de rue, changent en fonction de la technique utilisée. Créateur intuitif, son corpus s’articule entre la photographie, l’illustration, la typographie et le design graphique. Ce touche-à-tout va et vient sur différents travaux en suivant son inspiration : de magnifiques photographies prises en Laponie, la réalisation de planches de skate et des T-shirts pour un skateshop, des dessins automatiques encrés sur une fresque de deux mètres de long…

Artiste témoin de son temps et ouvert sur le monde, Vincent Taiani puise ses idées dans la culture underground aussi bien que dans le marketing de masse. Féru de lettres, il adore jouer avec le sens et le visuel des mots. Tel un architecte qui aborde ses plans, il conçoit des formes tridimensionnelles, codées et réfléchies dont le thème principal reste le lettrage. Son travail de typographie va en quelque sorte à l’encontre du proverbe « une image vaut mille mots » : ici, le visuel reste un exercice de recherche en rapport avec le sens des mots. Alors que nous sommes constamment bombardés de messages et sollicités par la publicité, les oeuvres de Vincent Taiani proposent de faire le choix de s’y intéresser. Le déchiffrage et la compréhension des codes exigent un effort de la part du spectateur. Sur l’une de ses affiches, on parvient à lire « Encore un peu de lecture gratuite », une phrase quasi illisible cachée dans un visuel qui semble n’être qu’un décor. « Le message n’est pas gratuit, il se mérite » explique l’artiste.

Le skate a dirigé Vincent Taiani vers une autre de ses passions : la photographie argentique. C’est grâce à l’appareil photo qu’il « empruntait » discrètement à sa soeur qu’il s’est pris d’amour pour tout ce qui a trait aux images fixes. Il se rend compte rapidement qu’il est fasciné par les espaces modifiés, puis délaissés par l’homme. La ligne directrice de son travail photographique consiste à poser un regard sur la manière dont les
humains ont transformé notre environnement : le rapport entre l’homme, la nature et l’architecture y est omniprésent. À travers les continents, il relate l’histoire des carrières abandonnées, d’un terrain de foot la nuit, des travaux de construction urbains. Sous le regard du photographe, les paysages abandonnés prennent une toute autre dimension : la vie s’efface pour laisser à l’architecture la possibilité de révéler sa beauté brute. Autant dans la forme que dans le fond, l’artiste a trouvé son style : couleurs désaturées, formats carrés et cadrages frontaux. Quelque peu rétro, son univers photographique est parsemé d’une simplicité mélangée à un côté « old school ». Guitariste et chanteur dans le groupe « Synopsis », la musique joue également un rôle important dans son univers créatif. Il combine la photographie et le design graphique à sa sensibilité musicale afin de créer le visuel de jaquettes pour des groupes de musique. Nouer un lien entre l’image et le son le fascine.

Coordonnées Contact :
http://vincent.taiani.free.fr
06 19 80 18 98

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser une Réponse